Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le journaliste primé Michael Hastings a obtenu une réputation internationale pour sa couverture de la guerre en Irak et a établi une carrière confortable avec BuzzFeed, GQ, et  Rolling Stone quand sa vie s'est brusquement terminée dans un accident de voiture en feu dans des circonstances suspectes, Le fonctionnaire a affirmé que cela pouvait  était "compatible avec une cyber attaque de voiture."

"Il y a des raisons de croire que les services de renseignement des grandes puissances, y compris les États-Unis, ont développé la technologie pour prendre à distance le contrôle d'un véhicule", a déclaré Richard A. Clarke, ancien coordonnateur national américain pour la sécurité, la protection des infrastructures et le contre-terrorisme dans le journal le Huffington Post peu de temps après la mort de Hastings en juin 2013.

 Les voitures à partir de 1996 ont un boitier électronique de diagnostic et qui est un cheval de troie pour la CIA  le uC l'unité centrale !

"Ce qui a été révélé à la suite de certaines recherches dans les universités, c'est qu'il est relativement facile de pirater votre voiture dans le système de contrôle d'une voiture, et de faire des choses comme provoquer l'accélération quand le conducteur ne veut pas d'accélération, d'actionner les freins quand le conducteur ne veut pas les freiner, pour lancer un airbag, "Clarke a continué.

"Vous pouvez faire des choses vraiment très destructrices maintenant, en piratant une voiture, et ce n'est pas si difficile."

Maintenant - avec la libération de Wikileaks du volumineux cache des documents de l'Agence centrale de renseignement connus sous le nom de Vault 7 - il semble que Clarke a dit la vérité.
«En octobre 2014, la CIA envisageait également d'infecter les systèmes de contrôle des véhicules utilisés par les voitures et les camions modernes», écrit-il. "Le but d'un tel contrôle n'est pas précisé, mais il permettrait à la CIA de s'engager dans des assassinats presque indétectables."

Un certain nombre d'incohérences et de questions entourent encore la disparition soudaine du journaliste, en dépit de la raison officielle de l'accident - mais, peut-être, les révélations de la CIA offrent l'explication la plus probable.
Selon un témoin voisin de la catastrophe, Jordanna Thigpen, à l'occasion de la semaine passée, Hastings avait été harcelé par des hélicoptères fréquemment à proximité l'espionnaient - et lui a dit avant que sa Mercedes avait eu des anomalies dans les jours précédant sa mort.

"Il avait peur," a dit Thigpen à la publication, "et il voulait quitter la ville."

Les amis de Hastings étaient d'accord avec l'évaluation qu'il avait semblée de plus en plus stressé juste avant l'accident mortel, et s'inquiétait du fait que le gouvernement l'avait espionné.

Dans les heures de l'avant-aube le 18 juin 2013, la Mercedes de Hastings a été capturée sur CCTV et vue par quelques personnes roulant à la vitesse maximale dans le secteur de parc de Hancock de Los Angeles, laissant une traînée et des étincelles et des flammes avant de heurter directement un palmier puis exploser en flammes.

Brûlée au-delà de la reconnaissance, le médecin légiste a identifié le journaliste de 33 ans par ses empreintes digitales dans la base de données du FBI.

Bien que des traces de substances psychotropes aient été détectées dans le système de Hastings, le coroner a conclu que cela ne pouvait nuire au conducteur ni causer l'accident.

Une vidéo de sécurité présumée a montré un grand éclair de lumière vive avant l'impact - un témoigange soutenu par une personne qui a dit aux Nouvelles de San Diego  une explosion s'est produite avant que la voiture n'ai heurté l'arbre - conduisant certains à croire que la voiture avait été volontairement explosée.

"Une explosion avant l'impact, qui ralentirait le véhicule, expliquerait les dommages minimes observés sur le palmier", a écrit Jérôme Corsi pour WND. "D'autres preuves physiques sur le site de l'accident ne sont pas compatibles avec une haute vitesse, dun 'impact de perte de contrôle."

Pour comprendre pourquoi la CIA aurait intérêt à l'assassinat ciblé d'un journaliste, il est nécessaire de comprendre l'impact qu'une presse non censurée et transparente peut avoir sur ceux qui sont au pouvoir.

Hastings a pris de l'importance avec les reportages sur la guerre en Irak pour Newsweek, mais c'était un exposé pour Rolling Stone en 2010, "The Runaway General", sur le général Stanley McChrystal, commandant de la Force de sécurité de l'OTAN dans la guerre d'Afghanistan. Polk Award -ce qui as finalement coûté au général sa carrière.

Au-delà de McChrystal et de l'armée, Hastings avait grandement critiqué l'administration Obama et le Parti démocrate, et a développé une panique et une inquiétude le gouvernement américain a alors pris la décision de l'espionner.

En fait, le dernier article de Hastings pour BuzzFeed portait le titre «Pourquoi les démocrates aiment épier les Américains». Il a résumé: «Outre les sénateurs Ron Wyden et Mark Udall, la plupart des démocrates ont abandonné leurs positions de liberté civile pendant la période d'Obama. Avec une nouvelle enquête de fuite imminente, les dirigeants démocrates sont maintenant forcés d'affronter tous les secrets qu'ils ont essayé de cacher.

La question de savoir si une opération gouvernementale secrète de prise de contrôle du véhicule de Hastings a effectivement eu lieu ne sera certainement jamais connue, mais que la CIA a discuté des améliorations cette technologie en 2014 indique qu'elle aurait été disponible.

Hastings a essayé d'avertir la nation des atteintes à la liberté de la presse par le réseau insidieux d'agences chargées de maintenir la sécurité nationale - mais il aurait donc assassiné pour cela?

Partager cet article

Repost 0