Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mercenaires américains embauchés pour 1 500 $ par jour  pour la guerre dans le sud du Yémen: 
Les sources de renseignements à Sanaa ont révélé que les États-Unis ont envoyé un grand nombre de mercenaires qu'ils ont embauchés sur les salaires élevés dans les parties méridionales du Yémen pour aider les troupes saoudiennes contre les forces yéménites là-bas.


"Les Etats-Unis ont envoyé des mercenaires de sécurité américains au sud du Yémen pour une coopération plus étroite avec la coalition menée par l'Arabie Saoudite", a déclaré samedi une source de renseignements du Yémen à l'AFA à Sana'a.

La source a noté que les Etats-Unis paieront chaque mercenaire $ 1.500 par jour, et dit, "La mission des mercenaires américains est de commettre des crimes et de blesser les civils yéménites au Yémen."

Il a dit que les mercenaires ont été recrutés de différentes parties du monde.

La source a également averti que la coalition saoudienne a l'intention d'embaucher plus de mercenaires de Blackwater après ses récentes défaites dans les opérations Bab al-Mandeb et de lourdes pertes.

Dans un développement pertinent jeudi, au moins huit mercenaires saoudiens ont été tués après que les forces yéménites se sont affrontées avec des forces soutenues par l'Arabie saoudite fidèles au président fugitif démissionnaire Abd Rabbuh Mansur Hadi pour le contrôle d'une ville côtière stratégique dans la province de Ta'iz.


Les affrontements ont eu lieu dans la ville portuaire de Mukha, dans la mer Rouge, lorsque les forces pro-Hadi, soutenues par l'armée de l'air saoudienne, ont lancé une offensive majeure pour récupérer Mukha qui domine le détroit stratégique de Bab el-Mandeb qui relie la mer Rouge au Golfe de Aden des combattants Ansarullah.

Plus tôt mercredi, les troupes yéménites ont également abattu un véhicule aérien aérien non-saoudien dans la province du nord-ouest de Saada.

Une source militaire a déclaré que le drone de reconnaissance a été frappé lors de la collecte d'informations sur les positions et les mouvements des forces yéménites et leurs alliés dans le district de Baqim de la province.

Deux officiers saoudiens de haut rang et plusieurs soldats ont été tués lorsqu'une puissante explosion a déchiré leur véhicule au nord-est du district d'al-Hathera, dans la région frontalière sud-ouest de Jizan.

Des sources militaires saoudiennes ont déclaré que le major Abdullah Bin Shaiban Hassan Hamdi était parmi les tués.

Par ailleurs, des avions de guerre saoudiens ont procédé à quatre frappes aériennes dans le district de Harad et un autre dans le district du Midi dans la province du nord du Yémen, à Hajjah, mais aucun rapport n'a été signalé sur les éventuelles pertes et les dégâts.

Des jets saoudiens ont également visé des soldats yéménites au large des côtes du district d'al-Khawkhah dans la province de Hodaida, mais aucune victime n'a été signalée.

De plus, des avions saoudiens ont battu la ville de Sirwah, située à environ 120 kilomètres à l'est de la capitale yéménite, Sana'a.

La guerre saoudienne contre le Yémen, qui, selon des sources locales, a tué au moins 13 100 personnes, a été lancée dans le but de ramener l'ancien gouvernement au pouvoir et de saper le mouvement Ansarullah.

Au moment où vous lisez ceci, le Yémen est actuellement assiégé par une «coalition contre le terrorisme», dirigée par les Arabes sionistes caniches des USA , qui a jusqu'ici passé la plus grande partie de son temps à lancer des bombes sur des civils yéménites non armés et innocents. L'ONU a clairement indiqué l'année dernière que la principale cause de décès de civils au Yémen était due au bombardement du pays par la coalition dirigée par les sionistes Séoud. Cette campagne de bombardement est le résultat de la tentative puissante de l'Arabie pour remettre au pouvoir au Yémen, Mansur Al-Hadi, de retour au pouvoir après avoir été rejeté par le peuple et 3 jours plus tard évincé du palais présidentiel par les révolutionnaires yéménites à la fin de 2014. Les forces loyales à l'Arabie saoudite et ex-président Hadi ont mobilisé une coalition militaire dans le Sud et ont réussi à occuper les grandes villes du sud, y compris la grande ville portuaire d'Aden. Ces forces pro-Hadi soutenues par l'Arabie saoudite sont composées de différentes factions, y compris des milices séparatistes du sud du Yémen, des mercenaires étrangers payés par le Golfe Persique, des ex-transfuges de l'armée et surtout des combattants salafistes radicaux loyalistes à Al-Qaïda.

Partager cet article

Repost 0