Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Chaque pêcheur algérien doit payer 6000 euros d'impôts aux voleurs du clan d'Oujda qui ont confisqué l'indépendance du peuple algérien.Oui 6000 euros pour avoir une licence pour un petit bateau et plus de 60 000 euros pour un chalutier.Les marins portugais et européens ont été autorisé à venir pêcher dans les eaux territoriales algériennes pour un impôts symbolique de 250 euros par an et peu importe le tonnage de pêche.

Ce n'est pas de la faute du marin si le poisson est cher

 

Ce sont les mareyeurs qui spéculent au port. L'abondance de la glace permet aussi aux revendeurs de détail de garder la sardine fraîche jusqu'au soir sans baisser son prix. Le marin pêcheur en profite beaucoup moins que l'armateur qui prend 45/100 de la recette. Est-ce ce gouvernement peut interdire ce gros pourcentage? ou le réduire de moitié? Non . Cette fédération d'armateurs veut nous mobiliser pour revendiquer l'application de lois de 2005 fabriquées dans leurs bureau; le marin pêcheur qui va les subir n'a jamais été invité à donner son avis encore moins à participer à leur élaboration

L'autre jours, les armateurs de Boudis m'ont expliqué leurs revendications : le prix du mazout, 13,5 Da le litre ne permet pas au bateau d’aller chercher le poisson au loin. Il faudrait que le mazout soit subventionné à 50%. Deuxième souci : les armateurs : la peur de la casse ou de la perte des filets de pêche qui coûtent très cher, une coupe de filet est à 53000 DA et chaque filet  nécessite 9 à 16 coupes selon sa taille.  Selon eux, le projet de relance avec des grands bateaux est "plein d'injustice". Des armateur ont bénéficié de 20% de subvention, d’autres 40% et  les plus malins qui ont des proches l'APN et savent pratiquer la tchipa 50%. Il y aussi l’absurdité des lois de 2005 qui exigent la présence de deux marins pêcheurs sur les petites barques palangriers, pour des raisons de sécurité. Avec un seul marin, il est interdit de sortir en mer, alors que dans le même temps, un peut sortir en mer tout seule. Autre doléance : un bateau de 25 mètres ne peut pas payer les même impôts qu'un 12 mètres car ils n’ont pas les même frais de consommation de mazout et le même rendement.

 

Partager cet article

Repost 0