Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Groupe de scientifiques offrant une ovation debout pour le plan de tuer 90 pour cent de la population humaine avec Ebola aéroporté par chemtrails !


 Quelques indices sur les origines de la dernière éclosion d'Ebola peuvent être trouvés dans le contenu d'un discours prononcé lors de la 109e réunion de l'Académie des sciences du Texas en 2006. Le professeur Erik Pianka aurait dit à son auditoire que la meilleure façon de tuer 90 pour cent de la population humaine serait de diffuser une version aéroportée du virus Ebola, à laquelle il a reçu une ovation enthousiaste et debout de la part des scientifiques et politiciens présents.

Comme l'a signalé le journaliste australien John Ballantyne, Pianka a ouvert la réunion avec une série de déclarations très inquiétantes sur le contrôle de la population, si controversées qu'il les a censurées à partir de séquences vidéo capturées lors de l'événement. Pianka a comparé fondamentalement les humains aux bactéries pendant leur reproduction extensive, prétendant que nous détruisons la planète et devons être exterminés !.

Le professeur Erik Pianka propose d'exterminer les humains avec Ebola

"[Pianka] a soutenu que la forte augmentation de la population humaine depuis le début de l'industrialisation cause la destruction de la planète", a écrit Ballantyne pour News Week. "Il a averti que la Terre ne survivrait pas à moins que sa population humaine soit réduite à un dixième de son nombre actuel."

Pour ce faire, Pianka a proposé l'idée d'utiliser le virus Ebola pour exterminer les humains car cela serait rapide efficace et sans danger pour l'environnement et une bonne alternative aux famines et guerres armées déjà utilisées par les élites !

"Sa méthode préférée pour exterminer plus de cinq milliards d'êtres humains serait via Ebola (Ebola Reston), parce qu'elle est à la fois extrêmement létale et peut tuer ses victimes en quelques jours plutôt que en années", a ajouté Ballantyne.

"J'ai regardé avec étonnement que quelques centaines de membres de l'Académie des sciences du Texas a  donné une ovation debout à un discours qui a préconisé avec enthousiasme l'élimination de 90 pour cent de la population de la Terre par Ebola aéroporté.

Flambée d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Avance rapide presque 10 ans après Pianka, la population exterminée est nombreuse. Les souches étalées actuelles d'Ebola sont transmissibles à la fois à travers les surfaces et à travers des micro-gouttelettes aéroportées, et le taux de mortalité est exceptionnellement élevé.

«La propagation des gouttelettes se produit lorsque des germes se déplacent  d'une personne infectée  vers une autre personne par postillons par exemple , explique une affiche publiée en octobre par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (CDC).

Affiche CDC sur Ebola

Les CDC affirment que l'Ebola ne peut pas se propager par les airs, le Dr Meryl Nass de l'Institut pour la précision publique à Washington, DC, a déclaré aux médias que la CDC. En vérité, Ebola peut se propager par toutes sortes de moyens au-delà juste du contact direct avec le sang ou de la salive infectée.

Ce nouveau virus et apparemment beaucoup plus mortelle peut il être le tueur global que Pianka avait espéré? Est-ce qu'une version véritablement aéroportée et mutée du virus Ebola peut émerger soudainement, tuant 90% de la population selon les "commandements" sinistres qui sont blasonnés sur les infâmes Pierres Géorgiens Guidestones?

«Je crois qu'avec la terrible expérience du siècle le plus sanglant de l'histoire humaine, tous les hommes et toutes les femmes de conscience du XXIe siècle doivent être proactifs dans notre opposition aux philosophies génocidaires ou apocalyptiques avant d'avoir la chance d'inspirer de nouvelles idées Shawn Carlson dans The Citizen Scientist peu de temps après la diatribe hargneuse de Pianka.

«Lorsque les scientifiques professionnels ont perdu leur sens de l'indignation morale avec de telles idéologies, alors il appartient à la grande communauté des citoyens des États-Unis de la science à être conscient que la science doit servir l'humanité et non la détruire.

Partager cet article

Repost 0